Qu'un élu tienne un blog, rien de nouveau. Qu'il poste ses réflexions personnelles sur la politique s'il est doué d'un quelconque talent littéraire ou peut se payer des conseillers, ou qu'il se contente de mettre les posters de ses vedettes adorées, rien à redire. Mais une nouvelle rubrique en direct de l'ANPE qui n'est qu'une mise en cause directe des personnes qui sont en contact avec cet agent ANPE, c'est autre chose.

Déjà, transparait dès l'annonce de cette rubrique des intentions claires : Ensuite mon envie est guidée par un souci de justice pour l'ANPE qui est tant décriée, parfois par certains de ses agents dans ce que certains appellent des livres et qui ne sont que d'odieux torchons syndicaux. Gloups, nous ne devons pas avoir les mêmes lectures.

Cette nouvelle rubrique comporte un certain nombre d'articles à ce jour :

  • La photocopieuse est l'histoire de l'usage abusif de la photocopieuse par un chômeur, au demeurant au profit de son nouvel employeur.

Un jeune homme de 24 ans ayant travaillé 9 mois dans la pub à 2800 euros/mois, une jeune fille qui retravaille demain à Meaux, un jeune homme de 23 ans ayant déjà connu l'enfer du SDF et qui vit actuellement en foyer, un cariste de 48 ans qui en avait marre d'être entouré de femmes qui "blablatent tout le temps" (ce sont ces propos) et qui s'est fait licencié, un cadre responsable grand compte dans le domaine de la sécurité et qui a déjà des bons contacts pour septembre, une jeune femme accompagnée de son mari et qui est arrivée d'Algérie il y a 2 ans pour se marier et avoir un enfant comprenant assez mal le français, une autre femme venue elle aussi d'Algérie il y a 1 an mais ayant eu un enfant en 2004 et qui s'est fait régularisée, les deux souhaitant d'abord des stages "français langue étrangère", et une hôtesse de caisse ayant 6 ans d'expérience qui vient de quitter son ami domicilié en Bretagne et qui est revenue habiter dans le 77.


Ce type de prose est pour moi une violation directe du devoir de confidentialité de cet agent ANPE. Salaires publiés, situation matrimoniale, nationalité, "mère de deux enfants et enceinte du troisième" : la prochaine fois que vous verrez votre agent ANPE, allez-vous vous demander clairement ce qu'il va publier sur vous sur son blog ?

Un tel comportement nuit gravement à l'exercice du service public et crée un climat de terrorisme intellectuel envers le demandeur d'emploi qui peut se demander à quel sauce il va se voir calomnié sans défense qui plus est par un élu. Ce n'est pas acceptable pour moi.

Et le maire-adjoint de se contenter de dire qu'il ne publiera pas les noms. Manquerait plus que cela. En ce qui me concerne, je ne laisserai pas passer cette affaire qui permet à un agent du service public de ponctuer de commentaires perso, de points d'exclamation sur la durée de chômage les visites de chômeurs.

  • Un travail près de chez moi quand le chômeur ne veut même pas faire cinq minutes en métro quand le monsieur lui, bosseur, faisait 4 heures de transport lui ! Un peu décu par les 4 heures. 8 heures auraient été plus frappant.

Que les RMIstes partent en vacances, après tout pourquoi pas s'ils trouvent des solutions d'hébergement qui le leur permettent mais qu'on puisse me revendiquer 3 mois de vacances pour se reposer alors que cela fait des années qu'on ne travaille pas et qu'on ne cherche pas non plus à travailler...

Chacun jugera du ton de ces articles. Pour ma part, mis bout à bout, je constate qu'ils vont dans un seul et unique sens : le couplet du chômeur fainéant même pas capable de prendre un poste à deux stations de métro, le rmiste qui part trois mois en vacances, le chômeur qui abuse des bienfaits de la photocopieuse et du téléphone, le chômeur fainéant puisqu'un 1 sur 3 seulement répond aux convocations alors que les emplois existent. C'est lourd.

Vous ne me ferez jamais croire qu'accumuler de tels "anecdotes " est un pur fruit du hasard : cela procède d'une volonté politique de minimiser la gravité de la situation de l'emploi et l'incapacité gouvernementale d'apporter une solution réelle à ce problème en dehors de la manipulaton des chiffres et des consciences.

  • Faites-vous remarquer à l'intéressé le coût du récent Logo de l'ANPE ? Une nécessité. Cette dépense n'a d'ailleurs fait qu'alimenter l'économie française en faisant travailler des personnes.
  • Faites-vous remarquer à l'intéressé les propos répétés de son parti pour dénigrer les chômeurs, comme cette déclaration du député Auclair "Mais ils ne veulent pas travailler, les chômeurs. Etre payés à ne rien faire, c’est cela qui les intéresse !". Remplacez chômeurs par arabes et c'est l'inégibilité assurée. " Le sieur ne se sent pas concerné par les déclarations des parlementaires UMP" :)
  • Faites vous remarquer à l'intéressé que les frais de bouche de ses amis politiques sont aussi une autre dépense éhontée de l'argent public plus grave à mes yeux que la concierge téléphonant : "Chiffres faux de la presse. Phantasme !"
  • Faites vous remarquer à l'interessé les manipulations incroyables auxquelless se livrent les propres membres de ce "gouvernement qui s'occupe des chômeurs comme personne auparavant " ? Pas vu, pas lu. C'est pas dans le ton.

Et puis poser ces questions ce serait avant tout pour moi la possibilité de me faire de la pub en postant sur ce blog génial. C'en est trop de mauvaise foi.

Quand vous verrez votre conseiller ANPE, s'il est élu UMP, regardez son blog. Le chômeur "méritant" sera récompensé. Celui qui déplaira à l'élu-fonctionnaire sera flingué en ligne. Peut-on tout dire sur un blog ? il se pourrait bien qu'on se pose encore la question.