On pouvait le pressentir quand son auteur parlait en commentaire qu'il tiendrait compte de nos remarques √† l'avenir : les articles de la rubrique ANPE ont √©t√© supprim√©s sur le blog en question.

C'est pour moi une très sage décision. Il nous arrive à tous d'écrire des choses et de les supprimer selon la tournure des évènements. Il nous arrive encore plus souvent de renoncer à écrire des choses, c'est dans ce cas bien plus difficile que de céder à la pulsion de " tout dire" pour des lecteurs en mal de détails "croustillants" sur n'importe quel sujet et qui confondent liberté d'opinion, information et voyeurisme malsain.

Je ne regrette qu'une toute petite chose : que ce retrait n'ait pas √©t√© annonc√© directement sur le blog de l'int√©ress√©, car encore une fois il n'y a aucune honte √† cela et nous manquera les motivation de ce geste. J'esp√®re simplement que ce retrait c'est fait justement pour maintenir les deux √©l√©ments clefs de ma r√©action : la neutralit√© d'un agent du service public et l'absolue confidentialit√© des donn√©es recueillies dans le cadre de cette profession. Bref, que la raison en revienne plus √† la g√™ne susceptible de mettre en position d√©licate un demandeur d'emploi - ne serait-ce qu'une personne - qu'√† nos invectives r√©ciproques.

Je ne suis pas dupe pour autant : je suis pr√™t √† parier que quelque part refleurira un blog anonyme, ne permettant pas de faire le moindre lien avec son auteur o√Ļ les histoires seront chang√©es, modifi√©es et qui nous d√©montrera combien de m√©chants ch√īmeurs abusent du syst√®me. T√īt ou tard, anonyme ou pas, ce blog reviendra √† la surface. Et que son auteur √©ventuel se pense anonyme ne le d√©douanera pas de ses responsabilt√©s. Je prends date.

Pour l'heure, je suis satisfait de cette disparition réalisée surtout sans qu'il n'ait eu besoin de la demander.