On pouvait le pressentir quand son auteur parlait en commentaire qu'il tiendrait compte de nos remarques à l'avenir : les articles de la rubrique ANPE ont été supprimés sur le blog en question.

C'est pour moi une très sage décision. Il nous arrive à tous d'écrire des choses et de les supprimer selon la tournure des évènements. Il nous arrive encore plus souvent de renoncer à écrire des choses, c'est dans ce cas bien plus difficile que de céder à la pulsion de " tout dire" pour des lecteurs en mal de détails "croustillants" sur n'importe quel sujet et qui confondent liberté d'opinion, information et voyeurisme malsain.

Je ne regrette qu'une toute petite chose : que ce retrait n'ait pas été annoncé directement sur le blog de l'intéressé, car encore une fois il n'y a aucune honte à cela et nous manquera les motivation de ce geste. J'espère simplement que ce retrait c'est fait justement pour maintenir les deux éléments clefs de ma réaction : la neutralité d'un agent du service public et l'absolue confidentialité des données recueillies dans le cadre de cette profession. Bref, que la raison en revienne plus à la gêne susceptible de mettre en position délicate un demandeur d'emploi - ne serait-ce qu'une personne - qu'à nos invectives réciproques.

Je ne suis pas dupe pour autant : je suis prêt à parier que quelque part refleurira un blog anonyme, ne permettant pas de faire le moindre lien avec son auteur où les histoires seront changées, modifiées et qui nous démontrera combien de méchants chômeurs abusent du système. Tôt ou tard, anonyme ou pas, ce blog reviendra à la surface. Et que son auteur éventuel se pense anonyme ne le dédouanera pas de ses responsabiltés. Je prends date.

Pour l'heure, je suis satisfait de cette disparition réalisée surtout sans qu'il n'ait eu besoin de la demander.