Corinne interview un consultant de bernardjulhiet.com qui n'a pas sa langue dans sa poche. Ca tombe bien, moi non plus même si pas consultant superintelligent en nouvelles technologies je suis. Mais vais quand même essayer de m'intéresser aussi au sujet : la mort du cv et quelques expressions de l'interview vérité pour béotien du sujet.

En moyenne un CV à la même durée de vie qu'un yaourt.

Je ne parlerai pas des progrès de la conservation des aliments :). Le cv un produit ultra-frais ? je sais pas. Je serais plus nuancé dans l'approche. Ce n'est pas le cv qui doit être frais, c'est sa mise à disposition. Les éléments qu'il contient à l'evidence ne varient pas d'une semaine sur l'autre. Ce qui compte, c'est la nécessité pour celui qui le lit d'être sur qu'il est exact au moment t de sa lecture, que la recherche soit effective.

  • Quid du cv adapté à chaque poste auquel on postule ? pas une bonne idée on me dira, car "le" cv n'est en fait que "les" cv.
  • Quoi qui se passe pour quelqu'un en poste, disons dans une veille sur son marché mais pas "chaud" chaud comme prospect au départ ?

Pour le reste, la discussion est chez Corinne.