Cela fait presque une semaine que j'ai regardé cette vidéo un soir au 20 heures de Tf1. J'ai attendu un peu pour voir si elle susciterait quelques réactions. J'ai bien vu une ligne sur un forum de France 2 qui semble avoir diffusé également cette information :c'est bien maigre au regard du thème de l'ADN dans le regroupement familial.Un grand merci d'abord à Tf1 et à Catherine Jentile pour ce reportage et son commentaire final qui nous rappelle que ces démarches étaient réservées jusqu'alors à des criminels...

Le chômeur est devenu une sorte de monstre absolu que la technologie se fait fort de débusquer jusque dans les conversations téléphoniques. Je n'ai même pas envie de m'énerver contre la pratique de cette technologie. Même pas. Mais pourquoi donc le chômeur, le bénéficiaire d'une aide sociale, serait le seul à devoir subir ce détecteur de mensonges à la fiabilité évidente ? Pourquoi les journalistes ne feraient-ils pas leurs interviews téléphoniques avec ce procédé ? Pourquoi les directeurs financiers, les politiques se félicitant des euros économisés ne devraient-ils pas s'y soumettre aussi ? Et pourquoi pas dans les recrutements ? Cela serait même assez utile vous ne trouvez pas ? Et les vendeurs par téléphone par exemple ?
"ne quittez pas, je branche mon détecteur de mensonges ..."

Le chômeur est devenu dans toute l'Europe, et pas seulement dans ce modèle britannique ici poussé à l'extrême et qu'il nous faudrait envier, un véritable sous-homme, coupable de tout et d'abord d'exister. On lui réserve les plus "bizarres" - pour être poli - des expériences. Qui veut me parler de modèle social européen après ça ...