Il y a de cela quelques temps, fin septembre, Tf1 consacrait un reportage à la traque des chômeurs au Royaume-Uni. Voici la version de France 2. traque des chomeurs Et on commence par une belle nouveauté. Ce petit rond qui traque le faux chômeur, celui qui travaille et qui touche des allocations, je en sais pas ce que cela vous fait. J'attends une croix au centre et dès que la cible est verrouillée, il ne restera plus qu'à la shooter. Un nouveau jeu à la mode qui sait. On parle parfois de machins totalitaires, de nouvelles versions de 1984, bien souvent je relègue cela à des catastrophistes, à des gens qui aiment jouer avec la peur des autres.

Et pourtant. qu'est ce qui empêcherait de croiser les visages des chômeurs avec les caméras de surveillance qui font parait-il la fierté du Royaume-Uni ? C'est pas plus compliqué que ces histoires de logiciels qui analysent les voix. Vous faisiez quoi à cette heure dans ce magasin ? Vous ne cherchiez pas vraiment de travail, hein, parasite ? Allez, zou, radiation pour deux mois.

Reste maintenant ce reportage. Et ce James qui m'est entré dans la tête. Il a un tort ce James, celui de couter ses 82 livres par semaine. Je deviens très antisocial quand je regarde ce qu'on demande et ce qu'on exige des autres. J'abhorre ce système qui veut que l'on aille chercher des poux dans la tête des gens au simple motif qu'il coute 82 livres par semaine. Parce que sa situation, tout le monde s'en fout. Es tu assez "méritant" pour mériter cette aumône ?

J'aimerais tellement qu'on puisse massivement les envoyer promener ces foutus services sociaux, avec leur contrôles, leur chômeurs méritants. Tout le monde ne peut sans doute pas le faire. A chacun ses haines, mais j'ai trouvé la mienne.