obsdurecrutement

jeudi 17 juillet 2008

Nord Pas de Calais ANPE : le rapport de la CDFT qui fait mal

anpe cfdt voix du nord La Voix du Nord en fait sa une. Les couacs de l'Anpe. A l'origine une étude réalisée par la CFDT. Cela fait deux jours que je cherche à mettre la main sur cette fameuse étude, et comme il se doit je n'ai rien trouvé. Ni sur le site de la CFDT, ni même sur le blog de la CFDT ANPE. Les mises à jour ne sont pas trop au programme des sites en ce mois de juillet.

Il faudra donc se contenter de lire ceux qui ont pu avoir accès à cette étude, certains étant plus privilégiés que d'autres dans l'accès aux informations. Les chômeurs attendront.

Sur le fond, on y apprend peu de choses qu'un lecteur de L'Obs ne connaisse au vu des commentaires déposés chaque jour sur ce blog. Le suivi mensuel est problématique, le temps accordé à chaque personne est réduit à sa plus simple expression, beaucoup de tracasseries administratives, les conseilleurs ont trop de personnes à suivre et font au final ce qu'ils peuvent...

La réaction de l'ANPE est assez significative : « Je regrette que la CFDT ait produit un document incomplet et qui se réclame d'une étude, alors que cela n'en n'est pas une », a déclaré Catherine d'Hervé, directrice régionale de l'ANPE Nord-Pas-de-Calais. On peut comprendre qu'un responsable cherche a défendre son organisme, mais encore faut-il que cela ne vire pas à l'autisme et que seul le message du " tout va très bien madame la marquise" ait droit de cité. ''Je ne conteste pas les difficultés évoquées, mais il est dommage d'en faire une généralité. Cela met en cause la qualité du travail des conseillers. Et cela ne reflète pas la réalité de ce qui est fait quotidiennement.'', nous dit-elle. C'est tout à fait juste, mais encore faut-il connaitre cette réalité de ce qui se fait quotidiennement. Et y avoir accès. Car comme il se doit, les demandeurs d'emplois sont les derniers informés de ce qui se passe, le débat syndical sous-jacent sur le nombre de postes et les questions de statuts des agents n'étant pas les seuls critères qui intéressent le demandeur d'emploi.

J'aurais aimé qu'on dise que la relation avec les demandeurs d'emploi s'est améliorée. : à la lecture de vos témoignages, je me demande bien en quoi cette qualité s'améliore. Et je ferai le même reproche que cette directrice adresse au syndicat : selon quelle étude ? Car si l'étude consiste à demander si vous aimez bien les services de votre agence devant le conseiller, il est très peu probable que le chômeur craignant la sanction croissante et la radiation se laisse aller à la moindre critique. chacun ses doutes sur la méthodologie employée ...

La Voix du Nord donne aussi la parole à un conseiller ANPE de Lille Le prénom a quand même du être modifié pour préserver l'anonymat. Je me demande quand même bien pourquoi il n'est pas si simple de rencontrer une personne qui parle de son travail à visage découvert, calmement, sereinement. Bref, ce Damien nous apprend qu'il fait ce qu'il peut, ce qui se traduit immédiatement dans les têtes par presque rien d'utile, et qu'il suit 9 chômeurs par demi-matinée.

Plus que jamais je pense qu'il faut parler de ce qui se passe à l'ANPE. Tout le monde sait bien que le travail d'un agent est difficile. Et qu'il ne sera jamais possible de trouver un travail qui convienne à chaque personne. Recevoir des critiques parfois injustes fait partie du jeu. Cela ne discrédite en rien un organisme tel que l'ANPE. Mais si la moindre mise en cause du travail effectué est accueillie par la relativisation ou la négation des faits, je ne pense pas qu'on avancera beacoup.

Ne pas raconter d'histoires au chômeur est la première chose à faire.Tant pis si c'est pour avouer ses faiblesses, ses manques, ses insuffisances. Il a déjà les oreilles trop encombrées avec les discours moralisateurs et culpabilisateurs, la vue trop obscurcie par les lunettes roses de ceux qui publient des communiqués à tour de bras sur l'amélioration du marché du travail et l'explosion des offres d'emplois. On lui doit bien ça.


lundi 14 avril 2008

Vu Lu Entendu Anpe : comment "fabriquer" de meilleurs chiffres du chomage

Je suis tombé au hasard - pas tant que ça en fait :) - sur une émission que je n'avais pas vue, sans doute de Canal+, sans doute diffusée pour les abonnés. Les témoignages sont assez éloquents, provenant pour la plupart de syndicalistes de l'Anpe. La direction de la communication de l'Anpe n'a pas trouvé le temps dans l'agenda de son responsable pour réagir...

La question des chiffres du chômage est une vieille lune chez moi, mais la preuve par l'image du "jeu" sur les offres d'emploi, sur les critères de notation de la qualité du travail d'une agence Anpe, cela donne toujours à réfléchir.


mardi 4 mars 2008

Vu Lu Entendu anpe.fr primé et objet d'une campagne de pub.

Anpe.fr remporte pour la seconde année consécutive, la palme d’or de la catégorie Service public. Ce prix récompense la qualité de la relation client en ligne en évaluant les réponses à l’envoi de courriels mystères sur les boîtes à lettres de 250 sites.

Pour cela, chaque site reçoit 5 e-mails mystères correspondant à 5 scénarii différents (une réclamation, une demande d’information commerciale en français, une demande d’information commerciale en anglais, un problème technique rencontré sur le site et une demande de stage).

En 2007, anpe.fr a reçu une moyenne de 15 millions de visites par mois ; l’équipe de réponses aux internautes d’anpe.fr a répondu à 73 000 messages, plus de 97% d’entre eux ont reçu une réponse personnalisée en moins de 72h.

C'est déjà discutable pour un site dont le moins que l'on puisse dire est qu'il est lourd, assez rigide dans ces critères de recherche et au nombre de commentaires que traite ce blog, le titre de palme d'or devrait parfois s'écrire en palme dort.

Mais c'est sur le site des numeriques.com que j'ai appris que le site va/ fait l'objet d'une campagne de publicité.

Je n'ai pas encore vu cette campagne à l'utilité discutable. Le premier qui voit raconte.


vendredi 8 février 2008

Vu Lu Entendu Cour des comptes : la gestion des ressources humaines de l'anpe

Dans le dernier rapport de la Cour des comptes, j'ai choisi le sujet de la gestion des ressources humaines à l'ANPE. On parle souvent des conditions dans lesquelles nous sommes reçus à l'ANPE, les problèmes rencontrés, mais au final on dispose de bien peu d'éléments sur la réalité de la gestion des ressources humaines de l'ANPE.

Ce rapport de la cour des comptes est l'occasion d'en apprendre un peu plus sur le fonctionnement interne de l'ANPE et sur la réalité du travail de ses agents.

L’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), principal acteur du service public de l’emploi dispose d’un budget de plus de 2 milliards d’euros. Les effectifs de l’ANPE ont augmenté de plus de 55 % entre 1999 et 2006. Pour atteindre près de 30 000 salariés, ce qui fait de l’ANPE le premier opérateur de l’Etat par l’importance de ses effectifs.

Un accroissement massif des effectifs

  • De 1999 à 2006, les emplois de l’ANPE ont augmenté de plus de 55 %, passant de 16 554 à 25 701 (en emplois budgétaires) et de 17 766 à 27 631 (en emplois permanents) sous l’effet de trois vagues, parfois confondues, de recrutements massifs.
  • 3 200 nouveaux recrutements ont été opérés de novembre2005 jusqu’en 2007 pour permettre le suivi mensuel personnalisé des demandeurs d’emploi, mis en place à partir du 1er janvier 2006.
  • Au 30 juin 2007, l’effectif total rémunéré par l’ANPE atteint 30 878 personnes : 25 173 contrats à durée indéterminée (CDI), 3 064 contrats à durée déterminée (CDD), 675 intérimaires et 1 966 contrats aidés.
  • Le nombre moyen de demandeurs d’emploi suivis par conseiller (En équivalent -temps plein) n’était que de 92 en mars 2007 et de 83 en septembre
  • L’ANPE a indiqué que les entretiens (premier entretien personnalisé pour l’accès à l’emploi et suivi mensuel personnalisé) ne représentaient que cinq demi-journées de l’emploi du temps d’un conseiller par semaine, soit 50 % de leur temps

Une gestion peu dynamique

  • Près d’un tiers des agents travaillent à temps partiel – en particulier les femmes de 30 à 49 ans -, ce qui peut poser problème dans l’organisation du travail en agence locale, pour assurer les plages d’ouverture (notamment le mercredi) et la répartition des rendez-vous entre les agents.
  • L’absentéisme est élevé. En 2005, le nombre de jours d’absence par agent, exprimé en équivalent temps plein, s’est élevé en moyenne à

20,2 dont 17,7 pour motif médical. En 2006, un conseiller à temps plein n’a travaillé en moyenne que 182 jours ouvrés par an : sur la base de 251 jours ouvrés dans l’année, on décompte ainsi les congés (25 jours),l’ARTT (18 jours), les absences (20 jours) et la formation (5 jours177). L’ANPE dit avoir conscience de ce problème mais n’a pas mis en place d’incitations à la réduction de l’absentéisme. Ainsi, les absences de courte durée ne sont prises en compte qu’à partir d’un cumul de 6 jours pour moduler à la baisse la part variable de la prime de fonction.

  • Depuis mars 2007, l’ANPE a mis en place une ligne téléphonique d’écoute et de soutien psychologique pour ses agents, opérationnelle 24 heures sur 24.

Et quantité d'autres données sont disponibles dans ce rapport, certaines assez technique comme le calcul des rémunérations. Bref, vous ne verrez plus tout à fait votre agence ANPE comme avant.

Télécharger le rapport sur la gestion des ressources humaines à l'ANPE. pdf


jeudi 24 janvier 2008

Vu Lu Entendu ANPE Assedic : bilan de la dernière grève

Il ya bien sur le taux de grévistes. Annoncé à 40%, il est en baisse sensible depuis le début de la mobilisation alors à 60%.

Mais dans tous les mouvements de grève, j'ai vu pour la première fois l'importance que prend le site internet.

"Il y a des coupure sur l'internet extérieur", principal mode d'accès des demandeurs d'emploi à leur dossier, "mais tout le reste fonctionne normalement, téléphone, poste de travai, et les informaticiens de Montpellier sont sur le point de couper le coeur du réseau", selon Stéphane Guillou (CGT)

Un début de grève 2.0 ?




Google
 
Web Sur mon Obs
La lettre de motivation Mon blogroll emploi